Loading ...

Projet d'appui au renforcement du système de santé du Niger (PARSS)

PARSS
> Niger show map hide map

Vers l’implémentation du financement basé sur les résultats : une meilleure gestion des ressources humaines en santé

Dans sa volonté d’atteindre les Objectifs de Développement Durable, le Niger s’emploie à trouver des solutions concrètes pour corriger les indicateurs peu reluisants pour le secteur de la santé. L’un des objectifs du Ministère de la Santé Publique est d’améliorer la performance du système de santé nigérien à travers le financement basé sur les résultats (FBR). Le FBR est une approche axée sur les résultats du système de santé, définis comme la quantité et la qualité des services financièrement accessibles, produits et proposés aux populations par le biais d’un contrat de performance. En effet, une approche  qui marque la rupture avec le financement classique du système de santé qui consistait à fournir les inputs sans atteindre nécessairement des résultats. L’effet recherché par cette approche est de renforcer le système de santé, le suivi et l’évaluation, et la performance du système de santé par l’augmentation de l’utilisation, la quantité et la qualité des services offerts.

A travers les primes à la performance du personnel de santé, le FBR compte également créer la motivation nécessaire du personnel et ainsi assurer la qualité des prestations. Non seulement, le personnel recevra une prime sur le salaire basée sur la performance individuelle et collective, mais la qualité des prestations se reflètera aussi dans le montant global qu’une formation sanitaire recevra. Le FBR peut contribuer à une amélioration de la qualité mais il y a aussi d’autres mécanismes pour assurer la qualité des soins et la performance du personnel (voir plus loin).

Le FBR a été expérimenté avec succès dans les pays à bas revenus comme le Cambodge en Asie dans les années 1990 et à partir des années 2000 dans les pays africains comme le Rwanda, la RDC, le Burundi, la RCA, le Bénin et le Cameroun. Le Ministère de la Santé du Niger quand à lui, a aussi entamé un projet pilote du FBR à Boboye (Dosso).
 

« l’homme qu’il faut à la place qu’il faut »

  Les  défis  de l’implémentation du FBR au Niger se situent à différents niveaux, mais un des facteurs les plus importants concernent les ressources humaines. En effet, les ressources humaines en santé devront avoir une place de choix pour accompagner les réformes amorcées. L’audit organisationnel et fonctionnel du Ministère de la Santé Publique, réalisé en juin 2015, a fait ressortir la nécessité de généraliser l’outil des fiches d’emploi pour l’ensemble des agents du système. Il est alors évident que le pilotage du FBR implique des processus et outils de management et de développement des ressources humaines.  

En collaboration avec le Projet Appui Institutionnel (PAI-MSP), le Ministère a engagé depuis mai 2014, un processus d’élaboration des fiches de postes du personnel des différents niveaux de la pyramide sanitaire. Ces fiches de postes avec la description des activités et tâches individuelles permettront de responsabiliser les agents du niveau opérationnel à travers des objectifs clairs, base pour toute évaluation individuelle. En outre, ces fiches permettront aux décideurs de procéder à des affectations et à des nominations des agents en tenant compte de l’adéquation profil-poste, chose indispensable à une meilleure gestion du personnel de la santé en vue de garantir le bien-être des populations.   

De fait, avec l’appui du PAI-MSP, la Direction des Ressources Humaines a élaboré 136 fiches de postes validés pour les différents niveaux de la hiérarchie sanitaire. C’est-à-dire : 45 catégories de postes pour le personnel de l’Hôpital National, 21 catégories pour la Direction Régionale de la Santé Publique, 19 catégories pour le Centre de Santé de la Mère et de l’Enfant, 31 catégories pour le Centre Hospitalier Régional, 4 catégories pour les Districts Sanitaire, 14 catégories pour les Hôpitaux de District et 2 catégories pour les Centres de Santé Intégrés.                                                  

Visant à rendre disponible un personnel compétent, motivé et suffisamment responsable dans tous les structures du pays, ces fiches feront l’objet de test dans la Région de Maradi et seront mis en application au sein des Hôpitaux de District de Gothèye, Gaya et Damagaram Takaya actuellement en construction à travers le Projet d’Appui au Renforcement du Système de Santé (PARSS).   

Latest updates from this project

No updates