Renforcement des Investissements Productifs et Energétiques en Mauritanie pour le Développement Durable des zones rurales (RIMDIR) - Volet Enabel

RIMDIR
> Mauritania

Nouvelle approche pour le désenclavement en Mauritanie

  • Enabel introduit une nouvelle approche pour le désenclavement en Mauritanie; les points critiques!
  • Enabel introduit une nouvelle approche pour le désenclavement en Mauritanie; les points critiques!
  • Enabel introduit une nouvelle approche pour le désenclavement en Mauritanie; les points critiques!
  • Enabel introduit une nouvelle approche pour le désenclavement en Mauritanie; les points critiques!


Le programme RIMDIR financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Enabel vise le renforcement des investissements productifs et énergétiques en Mauritanie pour le développement durable des zones rurales.

Notre expert en infrastructures et aménagement ruraux Mahamadou BOUDA nous parle de l'innovation du programme RIMDIR et de ses points critiques.

Les aménagements des points critiques sont réalisés dans le cadre du désenclavement des zones des productions agropastorales. Ces aménagements ont pour but d’assurer la praticabilité en toute saison des routes/pistes rurales et ce à moindre coût, comparaison faite avec l’approche ‘classique’ de mise en place des ouvrages de franchissement (passage).

Pendant une certaine période de l'année lors de la saison des pluies certains endroits des pistes rurales ne sont plus praticables pour les populations. Le principe de traitement des points critiques est d'améliorer l'accessibilité en traitant les points de passage critiques et en limitant l'érosion hydrique sur ces routes (voir image pour illustration ci-bas).

Les points de passage considérés comme critiques sur les routes/pistes rurales sont :

  • Les points de passages d’eau ;
  • Les zones à faible portance (faiblesse du sol à supporter une grande charge, exemple poids d'une voiture) ; et
  • Les trous et ou ornières profondes,
Cette conception est faite suivant les principes de mobilisation des eaux de surface (retenues, épandage, infiltration etc.) et la protection contre l’érosion hydrique. Ces mesures permettent la régénération naturelle de la végétation, qui assure une protection durable contre l’érosion. Ce type d’aménagements restent cohérent avec leurs environnements d’implantation (pas de gros mouvement de terre) et dont l’entretien reste à la portée des populations usagères.

Comparé à l'approche classique des ouvrages de franchissement, les points critiques reviennent 5 fois moins chers.

Prenons l'exemple d'un cout indicatif par mètre linéaire; 12500 euros pour l'approche "classique" de réalisation d'un ouvrage de franchissement en béton armée. Avec l'innovation d'aménagement par traitement des points critiques introduite le cout du mètre linéaire revient à 2500 euros.

Ce faible coût est dû à l’utilisation des matériaux locaux et de la main d’œuvre locale dans le cadre de la mise en œuvre des travaux.

Le lancement de l'innovation concerne 7 sites. Les travaux de traitement des points critiques se concentrent sur 3 régions pour le moment; Guidimakha, Assaba et Hodh El Chargui.

Latest news from this project

No news