Loading ...

Amuddu : Appui à la mise en œuvre de la stratégie Nationale d’immigration et d’asile

Amuddu
> Morocco show map hide map

A la rencontre des acteurs clés qui assurent l’accompagnement des primo-arrivants en Belgique

A la rencontre des acteurs clés qui assurent l’accompagnement des primo-arrivants en Belgique

Pour trouver un job ou créer un business dans une des villes les plus cosmopolites du monde, Bruxelles, les personnes migrantes, « primo-arrivants », suivent une trajectoire individualisée. Découverte faite par une délégation marocaine d’institutions publiques dans le cadre du projet Amuddu – Enabel.  

« C’est extraordinaire que de constater le dense réseau et le maillage des acteurs institutionnels, privés et des associations qui œuvrent ensemble, et qui arrivent à faire un travail harmonisé et de proximité, efficace, toutefois fort complexe à appréhender », dixit Mme. Chahine, cheffe de service de l’intégration économique au sein du Ministère délégué chargé des Marocains résidants à l’étranger et des Affaires de la Migration (MCMREAM). 

Impression, d’ailleurs, partagée par l’ensemble des membres de la délégation marocaine -cadres au sein de différentes institutions publiques responsables de l’intégration économique des personnes migrantes au Maroc-, lors de leur visite d’échange en Belgique, effectuée du 7 au 11 octobre dans le cadre des activités du projet Amuddu.

Cette visite visait à renforcer les synergies et les mécanismes de coordination du Comité programme « Formation professionnelle et emploi », chargé d’assurer le suivi de la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile du Maroc en ce qui concerne l’intégration professionnelle des personnes migrantes. En effet, elle a permis aux participant.e.s de découvrir de bonnes pratiques en matière de travail coordonné en Belgique en ce qui concerne l’accompagnement individuel des personnes migrant.e.s dans leur parcours d’intégration, de l’accueil à l’insertion professionnelle -aussi bien à l’emploi qu’à la création d’entreprises viables-. 

La synergie et la coordination entre les acteurs étaient les maitres-mots récurrents, qui revenaient avec force et à chaque fois que les membres du comité découvraient une expérience au niveau de ces territoires marqués par une diversité extraordinaire et un brassage culturel inouïe. 
L’innovation dans le domaine de l’économie sociale était également à l’ordre du jour dans le programme de la visite. La délégation marocaine a eu l’occasion de rencontrer les femmes membres de la coopérative « RCOOP ». 

Regroupées et organisées dans un cadre innovant de coopérative de service, « RCOOP » réunit des femmes indépendantes dans tout ce que comporte ce terme comme acception. En effet, autonomes aussi bien dans leurs esprits entrepreneurials, que dans leurs statuts d’indépendant.es, elles prestent leurs services de coiffure et d’esthétique dans un salon chic (plate-forme commune) situé en plein centre de Bruxelles au niveau du quartier Matonge. Ce cadre organisationnel impulsé par la commune, octroie aux bénéficiaires un appui transversal en gestion et comptabilité, assuré par une directrice employée à plein temps, pour mener à bien leur business.

Des témoignages poignants relatés par les femmes bénéficiaires de ce projet ont permis aux membres de la délégation marocaine d’y avoir plausiblement une bonne pratique transférable. 

Le focus sur les mécanismes de financement des initiatives entrepreneuriales ont aussi éveillé l’intérêt de la délégation marocaine, en ce sens que les projets sont coconstruits avec les migrant.e.s qui bénéficient au fur et à mesure dans leur guidance, de formations sur mesure et de services de mentoring et coaching pour renforcer aussi bien leur capital de leadership que le savoir-faire en mangement de projet. 

Dans ce sens, deux approches innovantes, quant à l’accès à l’information et à l’accompagnement à la formation des personnes vulnérables, ont été présentées aux participant.e.s. 

La première approche est mise en œuvre par la Cité des métiers à Bruxelles, à travers les projets HOP et X’PLORE, ciblant les jeunes éloignés du marché de l’emploi -jeunes ni scolarisés ni salariés[1]-. A travers un lieu ouvert à tous les publics en recherche d'information pour la construction de leur avenir professionnel, respectant des principes de libre accès, d'anonymat et de gratuité, cet outil permet d'aiguiller et d’informer les usagers vers tous les moyens d'élaboration et de réalisation d'objectifs professionnels et de les accompagner dans leurs choix en offrant dans un lieu unique un paquet de prestation de service en accompagnement. La deuxième approche innovante est matérialisée à travers l’initiative AZO[2], projet financé par l’UE dédié aux réfugiés. Cette initiative, lancée dans la région de Flandre, vise à assurer la co-construction de projets d’auto-emploi des personnes réfugiées de l’amont à l’aval comme fil conducteur de l’accompagnement jusqu’à la concrétisation du projet. 

Finalement, le concept du mentorat a suscité également énormément d’intérêt de la part des participant.e.s ; notamment, les actions menées par l’organisation Duo For A Job visant à mettre en place un système de matching entre des mentors expérimenté.e.s et des « menté.e.s » motivés. Le but du travail de Duo For A Job vise à mettre à disposition des jeunes, notamment des personnes migrantes, des outils et surtout un réseau permettant de faciliter le décrochage d’un emploi ou, dans d’autres cas, de réussir le lancement d’une initiative entrepreneuriale. Cette expérience est d’autant plus intéressante sachant que, dans le cadre de l’intervention Amuddu, une étude de faisabilité sur cette approche est en train d’être élaborée. 

En somme, l’accompagnement des « primo-arrivants » migrant.e.s à l’intégration et à l’insertion au marché de l’emploi est le fer de lance de différentes institutions, comme Fedasil, VDAB, ACTIRIS et leurs partenaires.  
Notes : 

[1] Neither in Employment nor in Education or Training (NEET)
[2] www.projetctazo.be

Clé de lecture des acronymes : 

CIRE Coordination et Initiative pour Réfugiés et Etrangers. CPAS Centre Public d’Action Sociale. FEDASIL Agence Fédérale pour l’Accueil des Demandeurs d’Asile. FOREM Service Public de l'Emploi et de la Formation en Wallonie. FP Formation Professionnelle. MCMREAM Ministère délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration. MTIP Ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle. OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. SNIA Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile. TPE Très Petites Entreprises. VDAB Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding - Service d’Emploi et de la Formation Professionnelle Flamand. BON Bureau bruxellois pour l’intégration civique. BAPA Bureau d’accueil pour Primo-Arrivants. ACTIRIS Office Régional Bruxellois de l'Emploi. Cité des métiers Une Cité des métiers est un lieu multi partenarial, ouvert à tous les publics en recherche d'information pour la construction de leur avenir professionnel, respectant des principes de libre accès, d'anonymat et de gratuité. Projet AZO Projetct a Starting up a business in Flanders RCOOP Coopérative à finalité sociale reconnue comme entreprise sociale et soutenue par la Région de Bruxelles Capitale. Duo For A Job Organisme mettant en contact des jeunes chercheurs d’emploi issus de l’immigration avec des personnes de plus de 50 ans, expérimentées, du même secteur professionnel, afin que ces dernières les accompagnent dans leur recherche d’emploi. Une fois mis en duo, le jeune et son mentor se rencontrent à raison de 2 heures par semaine pendant 6 mois. DUO for a JOB offre ses services aux jeunes et aux mentors potentiels dans les régions de Bruxelles, Liège, Gand et Anvers.  


 

Latest updates from this project

No updates