Loading ...

Programme de Soutien au Secteur de l'Enseignement Technique et la Formation Professionnelle (ETFP) dans le Bassin d'Emploi de Mbuji Mayi (EDUKOR)

EDUKOR
> DR Congo show map hide map

EDUKOR au Benin

EDUKOR au Benin

Du 11 au 18 juin, l’équipe EDUKOR a entamé un voyage d’étude au Bénin dans le cadre de son projet pilote de la formation en alternance. La mission a intégré parmi ses participants en dehors des deux agents national et international, le responsable de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionel pour la province Kasaï Oriental et le directeur provincial des fédérations des entreprises du Congo.

Vu l’importance de ce voyage d’étude dans un pays francophone sub saharien, les trois co-responsables des autres programmes éducatifs CTB des provinces du Katanga, Tshopo et Equateur se sont joints à la délégation, ainsi que deux conseillers des ministres sectoriels. 

Lors de la semaine 18 institutions ont été visitées; aussi bien les ministères en charge de l’enseignement technique et de la formation technique, les organisations dépendant des ministères et coopérant dans la formation technique, des fédérations et associations de métiers, quelques lycées techniques et quelques centres de formation dans le cadre de la formation de type « DUAL » ou alternance.  

La délégation a pu observer les grands changements survenus  au Bénin depuis 2002 face à l’amélioration de la qualité et qualification des métiers après la mise en place par Swisscontact la formation de type dual dans le système. La formation est désormais à 90 % pratique et s’effectue réellement dans les ateliers. Un jour d’enseignement théorique se dispense dans les lycées technique et Centres de Formation et offre l’opportunité d’améliorer les bases des connaissances générales, comme mathématiques, langues, et géographie. 

Le jeune dès l’âge de 14 ans et ayant réussi un examen d’entrée peut s’intégrer dans la formation. La certification est réalisée par le ministère secondaire, technique et la formation professionnelle. Le lien entre le secteur formel de l’enseignement technique et les ateliers du secteur privé est réel et actualisé de jour en jour. Il est même constaté que beaucoup d’apprentis dépassent en compétences les maîtres, ce qui oblige actuellement le ministère du Bénin à prévoir des formations continues et une certification pour les maîtres des ateliers. La valorisation des métiers et la création d’une classe moyenne sont des conséquences liées à cette réforme. 

Il est à mentionner que l’ambiance entre les compagnons de voyage, provenant aussi bien du terrain des provinces que des ministères nationaux fût très chaleureuse et que les échanges ont beaucoup apporté au niveau de la réflexion dans le questionnement devant les propres défis sur le terrain en RDC. La réalité du Bénin dans le cadre de la formation technique et professionnelle a beaucoup inspiré tous les membres de la délégation. 


Latest updates from this project

No updates