Loading ...

Programme d’appui aux collectivités territoriales pour l’eau potable et l’assainissement

PEPAK (PACTEA III)
> Mali show map hide map

Développement Régional: Le projet d’Accès à l’Eau Potable et Assainissement dans la région de Koulikoro PEPAK a tenu son premier comité de pilotage.

Développement Régional: Le projet d’Accès à l’Eau Potable et Assainissement dans la région de Koulikoro PEPAK a tenu son premier comité de pilotage.

Le jeudi 31 octobre a eu lieu le premier comité de pilotage du projet projet d’Accès à l’Eau Potable et l’Assainissement dans la région de Koulikoro (PEPAK). Financé par le Royaume de Belgique pour une durée de 48 mois, ce projet vise à améliorer l’approvisionnement en eau potable et l’accès aux conditions d’assainissement pour les populations des centres ruraux et semi-urbains de la région de Koulikoro.
L’accès à l’eau potable et l’amélioration des conditions d’accès à l’assainissement garantissant une bonne santé pour les populations maliennes, représentent une préoccupation majeure pour les hautes autorités maliennes et les partenaires au développement. C’est dans cet esprit que le Royaume de Belgique et le Gouvernement du Mali ont mis en place un projet exclusivement dédié à ce sujet dans la région de Koulikoro. Une région qui retient la part importante des investissements du programme de coopération entre le Mali et la Belgique. Le projet PEPAK a tenu la première session ordinaire de son comité de pilotage ce jeudi 31 octobre 2019 avec comme objectif, d’examiner et approuver le cadre de suivi et évaluation du projet, mais aussi d’examiner et approuver la planification opérationnelle et financière des activités de l’année 2019. Cela dans la perspective d’assurer la validation du rapport de démarrage du projet. L’ouverture des travaux était présidée par le Gouverneur de la région de Koulikoro, représenté par son Directeur de cabinet en présence du Représentant Résident de Enabel au Mali M. JOHANNES SCHOORS. La rencontre a, de ce fait, enregistré la présence de tous les membres du comité de pilotage. Le Représentant Résident d’Enabel au Mali dans son intervention a appelé à la responsabilité de tous les membres du comité de pilotage par rapport à la thématique du projet : « Le thème est très important parce qu’il affecte directement le fonctionnement de la ville et le bien-être des gens. Donc on est bien heureux qu’on puisse organiser ce comité de pilotage » a-t-il signalé.

Durant cette journée, les membres du comité de pilotage ont passé en revue tous les documents relatifs à la mise en œuvre du projet tant sur le plan opérationnel que financier avec à la clé, les documents du suivi évaluation des résultats et la planification opérationnelle et financière des activités de l’année 2019. A cet effet, les présentations des documents et les débats ont été les modes d’usage des travaux. Un principe qui a permis à tous les membres du comité de s’approprier convenablement des contenus des documents. La méthode a permis également aux membres du comité d’apporter leurs jugements et points de vue aux documents, mais aussi de contribuer. A ce niveau que trois points essentiels ont retenus l’attention : il s’agit du document sur les planifications opérationnelles et financières 2019, le cadre de suivi évaluation des résultats et le règlement intérieur qui ont été examinés et approuvés par les membres du comité de pilotage. D’autres sujets, tels que le paiement des primes du responsable national du projet, conformément au Document Technique et Financier (DTF), prévoir un article sur la prise en charge des membres du comité dans le règlement d’ordre intérieur, le recrutement d’une secrétaire au niveau du projet ont été abordés, dans la même perspective, mais qui ont été renvoyés à une réflexion plus approfondie en attendant le prochain comité de pilotage.

En fin de travaux, les participants ont manifesté leur satisfaction et se sont dit confiants de l’importance du projet et son impact sur le développement régional, particulièrement dans le cadre de l’amélioration des conditions d’hygiène et de santé. A cet effet, ils ont marqué leur soutien sans condition pour la mise en œuvre et une réussite conséquente au profit de la région de Koulikoro.

Rappelons que le Projet d’amélioration de l’Accès à l’Eau Potable et à l’Assainissement dans la région de Koulikoro (PEPAK) est prévu sur une période d’exécution de 48 mois pour un budget global de 8 M€. Malgré les nombreux efforts déployés, le taux d’accès à l’eau potable au niveau du Mali a baissé de 68,5% en 2012 à 63,8% en 2014. Ainsi, le taux d’accès à un assainissement adéquat est seulement de 35 % en milieu urbain et de 14 % en milieu rural.Le secteur de l’assainissement souffre d’une insuffisance majeure d’infrastructures d’évacuation et de traitement des déchets solides et liquides, que ce soit en milieu urbain ou rural. Pour le volet « eau potable », l’intervention du projet prévoit la construction et la mise en place d’un système de gestion durable de 13 nouveaux réseaux d’Adduction d’Eeau Sommaire(AES)/Adduction d’ Eau Potable(AEP) dans les cercles de Dioila, Banamba, Kati, Kangaba, Nara et Koulikoro. Concernant le volet « assainissement », deux volets sont prévus : - Volet 1 : construction d’une station de traitement des boues de vidange (STBV) pour la ville de Koulikoro et mise en place d’une filière de collecte et de traitement des boues de vidange avec une valorisation des sous-produits, -Volet 2 : construction de latrines communautaires dans la ville de Koulikoro et les 13 centres bénéficiaires du volet AES/AEP.

L’objectif global du projet PEPAK / Enabel est de contribuer aux ODD 3 et 6 de réduction de la pauvreté et d’amélioration de la santé des populations des centres ruraux et semi-urbains dans la région de Koulikoro, par un service public de l’eau et de l’assainissement durable.      


Latest updates from this project

No updates