Loading ...

Programme d’appui aux collectivités territoriales pour l’eau potable et l’assainissement

PEPAK (PACTEA III)
> Mali

Mali : Construction d'une station de traitement de boues de vidange dans la commune urbaine de Koulikoro

Le vendredi 14 mai 2021, a eu lieu la cérémonie de pose de première pierre de la station de traitement des boues de vidange (STBV) de la commune urbaine de Koulikoro. D'un coût de 1 milliard, 284 millions 830 mille 408 Francs CFA, cette infrastructure vise à améliorer le cadre de vie de la population de Koulikoro à travers l'amélioration des conditions d'assainissement notamment contre les dépotages anarchiques de la ville de Koulikoro et des autres localités du Mali comme Bamako d'une part, et d'autre part, par la création des opportunités d'emploi, mais aussi de la fabrication de fertilisants organiques biologiques pour les agriculteurs.

Financée par Enabel à travers son projet d'Amélioration de l'Accès à l'Eau Potable et l'Assainissement (PEPAK), la station sera bâtie sur une superficie d'environ 10 hectares et les travaux dureront 300 jours.

L'assainissement des centres urbains au Mali est l'une des préoccupations des populations, mais également pour les hautes autorités du Mali.

La cérémonie de lancement a été faite sous la présidence de la Ministre de l'environnement de l'assainissement, et de l'Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali. L'événement a réuni tous les cadres chargés de l'assainissement et de l'environnement du Mali et de la région de Koulikoro, ainsi que le personnel d'Enabel au Mali.     

L'occasion était opportune pour la commune urbaine de Koulikoro de mobiliser une grande partie de la population pour témoigner de son soutien et adhésion formelle au projet de construction de la STBV .

Dans son intervention, le maire de la commune urbaine de Koulikoro très comblé a exprimé toute la satisfaction de la population de Koulikoro par rapport à l'accomplissement de cette réalisation. Il a de ce fait affiché toute la volonté de la commune à faire de cet ouvrage un futur instrument de développement, particulièrement au regard de l'assainissement et des opportunités d'emploi pour les jeunes  : « La construction de cette station contribuera d'une part à réduire les dépotages anarchiques qui constituent un véritable danger pour la population de la ville de Koulikoro, ainsi que leurs environnements, mais aussi de rendre les fertilisants organiques répondant aux normes sanitaires disponibles pour la population de 60 000 habitants sans compter celle des localités environnantes grâce aux technologies déployées par la station de traitement de boue de vidange. »

La réalisation de cette infrastructure entre dans le cadre de la politique nationale d'assainissement de la république du Mali: « La construction de cette station de traitement de boue de vidange s'inscrit en droite ligne de la politique nationale d'assainissement en général et de la politique nationale de gestion des eaux usées en particulier » a souligné Mme le ministre de l'environnement et de l'assainissement.

 « En assurant la maitrise d'ouvrage de cette station de traitement des boues de vidange, la commune urbaine de Koulikoro s'engage résolument à apporter des réponses concrètes aux besoins et aspirations des populations pour un environnement et un cadre de vie sain de qualité » a exprimé l'ambassadeur du royaume de Belgique au Mali.  

Les composants des travaux concernent essentiellement : le volet de séchage des boues de vidange, le volet de traitement de percolât, le volet de travaux de voirie (interne et externe) et une zone d'accueil et d'administration. Environs 200 emplois temporaires seront créés durant les travaux et 30 emplois permanents après les travaux de construction. Cette usine aura une capacité de traitement de plus de 50 m3 par jour. Cette infrastructure doit tout son sens pour la commune urbaine de Koulikoro dont le développement est en plein essor et dont la population est évaluée à soixante mille habitants à l'horizon 2030. Cette station jouera donc un rôle fondamental dans l'assainissement et le bien être de la population dans le futur.

Pour rappel, le projet PEPAK qui réalise la STBV de Koulikoro est financé à hauteur d'un montant de 9 milliards 183 millions 398 mille F CFA dont 5 milliards 080 millions 100 milles F CFA destinés à l'assainissement en milieu urbain et rural. Le projet prévoie également la réalisation de 32 latrines publiques, la station de traitement des boues de vidange, des ouvrages d'assainissement individuels au niveau des ménages vivants dans les quartiers insalubres de Koulikoro. Il prévoit également, le renforcement de capacités de la commune urbaine dans l'exercice de ses compétences en matière d'assainissement et de maitrise d'ouvrage locale dans un cadre partenarial avec des acteurs locaux (publics et privés).

Latest news from this project

No news