Loading ...

Renforcement des capacités des institutions et des acteurs de la société civile au niveau de la région de Koulikoro et le niveau central.

RCIK
> Mali

Mali: Les cadres de l'Etat malien se forment au "Gender mainstreaming"!


Enabel dans sa mission de renforcement de capacités du personnel de l’Etat a initié une formation sur le "Gender mainstreaming", une démarche qui consiste à prendre en compte l’approche intégrée de l’égalité entre hommes et femmes dans les politiques publiques  de développement .

L’intervention « Renforcement des Capacités des Institutions et organisations de la société civile au niveau de la Région de Koulikoro et du niveau central (IRC)" financée dans le cadre de la Coopération Mali-Belgique s’inscrit dans le cadre de l’Objectif de Développement Durable n°4 : « Permettre l’accès à tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissages tout au long de la vie ».

Ce Projet qui vise à renforcer les compétences des acteurs étatiques et non-étatiques de la région de Koulikoro et du niveau central pour impulser une dynamique de changement institutionnel et organisationnel a initié une formation à l’endroit des cadres des ministères sur le Gender mainstreaming, une approche qui consiste à prendre en compte l’approche intégrée de l’égalité entre hommes et femmes dans les politiques publiques de développement .

En effet, le Cadre stratégique de Relance Economique et du développement durable (CREDD) vise à promouvoir l’équité et l’égalité de Genre.

En cohérence avec ce cadre stratégique, la Politique Nationale Genre au Mali (PNG – Mali) fait de la prise en compte de l’égalité Femme Homme (EFH) comme un principe directeur de bonne gouvernance dans les politiques et réformes publiques les plus porteuses de changement et dans les budgets.
La PNG – Mali que les politiques et les programmes nationaux et sectoriels doivent offrir un cadre pour corriger les disparités et discriminations existantes, pour prévenir de telle sorte que de nouvelles inégalités ne soient pas induites, pour inclure la participation active et citoyenne dans la lutte contre les inégalités et les stéréotypes et pour démontrer les gains que peut escompter une société en proposant des politiques qui soient aussi avantageuses pour les femmes que pour les hommes.

 L’analyse des politiques nationales et sectorielles a démontré que les ministères sectoriels n’ont pas atteint un niveau de prise en compte systémique de l’EFH dans leurs politiques, programmes et services faute de vision stratégique nationale dans ce domaine, de méthodologies et d’expertise.

De plus, le dispositif organisationnel mis en place à travers les points focaux s’est révélé insuffisant. À cela s’ajoute une volonté politique variable d’un secteur à l’autre.

Latest news from this project

No news