Towards a Holistic Approach to Labour Migration Governance and Labour Mobility in North Africa

THAMM
> Morocco

Maroc: visite de 2 de nos projets par la Secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration

  • La mobilité humaine : “It’s the future ! : Visite Secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration
  • La mobilité humaine : “It’s the future ! : Visite Secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration
  • La mobilité humaine : “It’s the future ! : Visite Secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration


Le 13 juillet 2022, la nouvelle Secrétaire d’État belge à l’Asile et à la Migration, Mme Nicole De Moor, a effectué une première visite au Maroc. Au cours de sa visite de deux jours, la Secrétaire d’État a eu le plaisir d’échanger avec les autorités marocaines sur le renforcement de notre coopération en matière de migration. Une visite au projet THAMM et le projet Amuddu, mis en œuvre par Enabel, a donné un aperçu intéressant de l’impact de notre coopération bilatérale sur le terrain. 

Dans ce cadre, 3 talents ayant participé au projet PALIM et étant intégré dans le projet THAMM, ont partagé leur expérience de reconversion en IT et leur ré-integration dans le marché de travail (marocain et international) avec Mme Nicole de Moor. En effet, le Partenariat pour les Compétences (Global Skills Partnership) s’adresse à des talents qui ont obtenu un diplôme mais qui n’ont pas réussi à trouver leur place dans le marché de l’emploi et qui sont donc au chômage. Tout en évitant toute forme de ‘brain drain’, le projet THAMM vise à offrir de nouvelles opportunités à ces talents potentiels écartés du marché de l’emploi, pour autant qu’ils soient prêts à s’investir dans une formation. En leur offrant des formations complémentaires ou de requalifications adaptées aux besoins du marché tant dans leurs pays d’origine qu’en Belgique, ces jeunes talents requalifiés montent en compétences et ont accès aux opportunités d’emploi sur les deux marchés. Les formations offertes se tiennent dans les pays d’origine des talents, permettant ainsi une amélioration de la capacité du pays à répondre à ses propres besoins en expertise. La rencontre avec les talents sélectionnés pour cet échange vise à faire ressortir ces éléments, même si leurs parcours sont atypiques et diversifiés. 

Ensuite, M. Benkhaled, le CO de l’entreprise Peacock, a échangé avec la Secrétaire d’Etat autour de la perspective des entreprises et les relations public-privé. La mise en place d’un Partenariat Public Privé (PPP) n’est pas facile à établir mais, pour qu’il soit couronné de succès dans le cadre du partenariat pour les compétences, il faut pouvoir compter sur l’engagement des entreprises, car elles créent de l’emploi et génèrent des revenus sûrs, tout en assurant le transfert des connaissances techniques et en promouvant les technologies d’avenir. PEAQOCK Financials représente l’une des entreprises engagées, qui a pu recruter pas moins de 8 talents formés dans le cadre du projet PALIM et qui participe aussi dans la recherche action au sein du projet THAMM.  

Cette première visite à l’étranger de la Secrétaire d’État était une réussite et un élément positif pour la future coopération belge-marocaine. Après avoir visionné la vidéo de l’ancien projet pilote PALIM, fait à l’occasion de la visite de la Commissaire Européenne, Ylva Johansson, la Secrétaire d’État était tout à fait d’accord avec les mots de Madame Johansson sur l’approche GSP de la mobilité humaine : It’s the future !   A titre de rappel, le projet THAMM vise à favoriser pour les pays d’Afrique du Nord des possibilités de migration et de mobilité de main-d’œuvre sures, ordonnées et régulières, mutuellement bénéfiques à travers la mise en place de schémas de mobilité avec la Belgique, le Maroc et la Tunisie.  Enabel met en oeuvre ce projet suivant le modèle “Global Skill Partnership”, qui considère que la mobilité du travail n’est bénéfique pour toutes les parties que si les employés potentiels peuvent trouver un emploi qualifié dans leur pays d’origine et dans le pays de destination. THAMM vise essentiellement la formation de talents au Maroc et en Tunisie, et leur mise à l’emploi, tant au Maroc et en Tunisie qu’en Belgique.   

Latest news from this project

No news