Loading ...

Projet d’Appui au renforcement de la justice pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso

PARJI
> Burkina Faso

Lutte contre l’impunité au Burkina Faso : Enabel exécutera partiellement le programme justice lancée par l’Union Européenne

Lutte contre l’impunité au Burkina Faso : Enabel exécutera partiellement le programme justice lancée par l’Union Européenne

La Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso a lancé officiellement son programme d’appui à la justice et de lutte contre l’impunité au Burkina Faso ce jeudi 7 octobre 2021 à Ouagadougou.

Placée sous la présidence de la Ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des Sceaux, Madame Victoria OUEDRAOGO/KIBORA, la cérémonie s’est enrichie de la présence de Wolfram VETTER, Ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, Jean-Jacques QUAIRIAT, Ambassadeur de Belgique au Burkina Faso et de Olivier KRINS, Représentant Résident d'Enabel au Burkina Faso et de Marguerite Tewa CAMARA, Représentante du Directeur exécutif de Coginta, et des plus hautes autorités judiciaires du pays.

Enabel, l’Agence belge de développement a été mandatée par l’Union européenne pour le pilotage et la mise en œuvre du Projet d’appui au renforcement de la justice pour lutter contre l’impunité au Burkina Faso (PARJI).

« Ce projet traduit la stratégie de l’Union européenne mais également celle de la Belgique en réponse aux besoins et préoccupations de nos partenaires burkinabé, notamment, de renforcer les piliers de l’Etat de droit et la lutte contre l’impunité. » a affirmé l’Ambassadeur de Belgique. Jean-Jacques QUAIRIAT se félicite de constater que l’Union européenne accorde sa confiance à Enabel afin de mettre en œuvre cette nouvelle intervention.

L’ONG Coginta pilotera conjointement le projet AJUMJUP, en appui à la justice militaire et à la justice de proximité, en complémentarité avec le projet d’Enabel sur la même zone d’intervention. Financé par l’UE à hauteur de 3,8 millions d’euros, PARJI sera exécuté sur une période de 36 mois. Les résultats attendus portent essentiellement sur :
1. L’amélioration du fonctionnement de la chaine pénale afin d’assurer un meilleur traitement des infractions et une meilleure prise en charge des justiciables par le système judiciaire dans le respect des procédures en vigueur ;
2. L’appui à certains corps d’auxiliaires de justice que sont les interprètes judiciaires et les services de médecine légale ;
3. L’appui aux structures foncières villageoises intervenant dans la résolution des conflits liés à la terre.

Les principaux partenaires d'Enabel pour l’atteinte de ces résultats sont : le Ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique ; le Ministère de la santé ; le Conseil supérieur de la magistrature ; le Fonds d’Assistance judiciaire ; la Cour d’Appel de Ouagadougou et juridictions du ressort.

Geoffroy ZONGO
Communication Officer / GP

Latest news from this project

No news