Appui au développement d'un entrepreneuriat inclusif et durable dans la région du Centre-Est

Entrepreneuriat BKF
> Burkina Faso

Burkina Faso: clôture de deux projets initiés pour l'amélioration de l’environnement des affaires dans la région du Centre-Est

  • Enabel au Burkina Faso clôture deux de ses projets initiés pour l’environnement des affaires dans la région du Centre-Est
  • Enabel au Burkina Faso clôture deux de ses projets initiés pour l’environnement des affaires dans la région du Centre-Est
  • Enabel au Burkina Faso clôture deux de ses projets initiés pour l’environnement des affaires dans la région du Centre-Est

Les acteurs des projets « Sécurisation Foncière et Développement Inclusif du Centre-Est (SFDI/CE) » et « Mobilisation et Intermédiation Sociale pour une réalisation et une Gestion durable des Infrastructures économiques dans la Région du Centre-Est (MISGE-CE) », financés par Enabel à travers son intervention Entrepreneuriat, ont organisé le vendredi 26 mai 2023 à Tenkodogo. 

Le projet « Sécurisation Foncière et Développement Inclusif du Centre-Est (SFDI/CE) relève de l’axe « Amélioration de l’environnement des affaires » de l’intervention Entrepreneuriat. Ce projet a été lancé en décembre 2020 pour une durée de trente-trois (33) mois et mis en œuvre par l’Observatoire National du Foncier au Burkina Faso (ONF-BF).
Il a mis l’accent sur un développement socio-économique des communes urbaines et rurales de la Région du Centre-Est, basé sur l’exploitation du potentiel du foncier au regard du poids des activités agro-sylvo-pastorales dans l’économie burkinabè. Il est axé sur un transfert de compétences aux acteurs locaux que sont les collectivités territoriales, les services techniques déconcentrés (STD), les agents des Services Fonciers Ruraux/Bureaux Domaniaux, les membres des instances locales (CFV & CCFV) ainsi que les communautés locales, de manière à les rendre opérationnels dans la gestion des questions foncières.

Des OSC locales ont également été mises à contribution pour accentuer le plaidoyer et la sensibilisation sur les questions transversales de développement durable, de droits fonciers et de promotion du genre.
En matière de gestion foncière, les communes de la région du Centre-Est ont bénéficié de la constitution de bases de données cartographiques. Les communes de Komtoèga, Yargo et Zoaga bénéficient également de Plans d’Occupations des Sols (POS).

Le projet « Mobilisation et Intermédiation Sociale pour une Réalisation et une Gestion durable des infrastructures Economiques » (MISGE-CE), quant à lui, relève de l’axe « Réalisation d’investissements structurants pour le développement économique local » de l’intervention Entrepreneuriat.

Lancé en février 2021, il a été mis en œuvre en 27 mois. Son exécution a nécessité la mise place de plusieurs cadres de concertations dont le Comité régional d’intermédiation sociale présidé par le Gouverneur de la région du Centre-Est. Ces cadres ad-hoc ont travaillé de façon participative et inclusive à la priorisation et au choix des infrastructures économiques répondant aux besoins des populations et ont obtenu quatorze (14) sites pour l’implantation d’infrastructures économiques dans dix (10) communes. 
Les actions menées dans le cadre de ce projet ont contribué à la cohésion sociale des populations locales autour de la réalisation des infrastructures. Actuellement, 40 boutiques de rues sont en cours de réalisation dans les communes de Baskouré et Bissiga. Un magasin de stockage d’aliment pour bétail est également en cours de construction à Ouargaye et il est annoncé des travaux de construction de deux (2) marchés à bétail dans les communes de Yargo et de Komtoéga et d’un marché central dans la commune de Kando.

Le volet de réalisation des infrastructures est mis en œuvre par Enabel directement mais les COGES ont été déjà mis en place dans le cadre du MISGE-CE et formés pour une bonne exploitation et gestion durable des ouvrages. 
La situation sécuritaire n’a pas permis la mise en œuvre des travaux de réalisation de marchés centraux dans les communes de Bané, Dourtenga et Zoaga, et le marché à bétail à Lalgaye.

15 communes couvertes, plus de 1000 bénéficiaires directs et indirects, une cohésion sociale renforcée

Les deux projets, dans leur exécution, ont connu une forte adhésion et implication des autorités régionales, provinciales, communales ainsi que la population. L’engagement inlassable de tous les acteurs a permis d’engranger des résultats présentés au cours de cet atelier.

Ces projets ont couvert 15 communes et ont permis de toucher plus de 1000 bénéficiaires directs et indirects, sans oublier le renforcement de la cohésion sociale. Des entités telles le bureaux domaniaux ou services fonciers ruraux et les commissions foncières villageoises ainsi que les structures de règlement des conflits fonciers que sont les commissions de Conciliation Foncière Villageoises se sont impliquées dans leur mise en œuvre.

Selon le Gouverneur de la région du Centre-Est, les deux projets se sont alignés sur la vision de l’Etat du Burkina Faso et ont travaillé à assurer à l’ensemble des acteurs ruraux, un accès équitable au foncier rural, une garantie de leurs investissements et une gestion efficace des conflits fonciers, toutes choses qui contribuent à la consolidation de la cohésion sociale et de la paix ainsi qu’à la réduction de la pauvreté.

Latest news from this project

No news