Appui au développement d'un entrepreneuriat inclusif et durable dans la région du Centre-Est

Entrepreneuriat BKF
> Burkina Faso

Burkina Faso: La production de semences communautaires d’arachide vulgarisées dans la région du Centre-Est

  • Les semences communautaires d’arachide vulgarisées au Centre-Est grâce à Enabel
  • Les semences communautaires d’arachide vulgarisées au Centre-Est grâce à Enabel
  • Les semences communautaires d’arachide vulgarisées au Centre-Est grâce à Enabel
  • Les semences communautaires d’arachide vulgarisées au Centre-Est grâce à Enabel
  • Les semences communautaires d’arachide vulgarisées au Centre-Est grâce à Enabel


Enabel, à travers l’Intervention Entrepreneuriat, finance la diffusion des techniques et pratiques agricoles innovantes dans la région du Centre-Est.
Il s’agit notamment de la production des semences communautaires d’arachide qui est pratiquée par les membres des coopératives de producteurs et productrices de semences améliorées d’arachides. Avec l’appui technique de l’INERA, chargé de la mise en œuvre du projet financé par Enabel et en synergie avec SOS Faim, les populations de cette région s’approprient progressivement cette stratégie pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité des semences de différents types de variétés d’arachide performantes : variété d’arachide tolérante à la sécheresse, variété tolérante aux maladies foliaires, variété tolérante à l’aflatoxine et celle à haut rendement en fanes.   

Pour se rassurer de l’appropriation de la stratégie des semences communautaires appliquée à l’arachide, une délégation d’Enabel, de l’INERA et de SOS Faim a sillonné deux communes de la Région du Centre-Est pour rencontrer les producteurs semenciers, bénéficiaires du projet. Ainsi, le 25 octobre 2022, les membres des coopératives Namanegbzanga et Mobg-Wendé ont reçu la délégation.

Une visite commentée d’un champ de démonstration d’arachides a été faite en présence de plusieurs producteurs, productrices et des leaders coutumiers et religieux à Daltenga dans la commune de Yargo.

L’itinéraire technique et les méthodes adoptées pour les semis jusqu’à la récolte et la conservation ont été expliqués par François TARPAGA, producteur exemplaire et propriétaire du champ. Grâce aux experts de la recherche agricole et techniciens d’agriculture de l’INERA, les participants ont eu droit à des réponses satisfaisantes sur les techniques (écartements entre les poquets et entre les lignes, les fertilisations, les opérations culturales, la technique de récolte en sol sec, la conservation, la lutte préventive contre l’aflatoxine, etc.) soulevées par certains lors de la visite commentée.

Le lendemain, le 26 octobre 2022, c’était au tour du village de Boussouma de recevoir la délégation., Dans cette commune, il a été question de s’entretenir avec les producteurs de semences communautaires de la coopérative Sougri-Gninta, afin de comprendre leurs appréciations sur la stratégie des semences communautaires et leur impact sur le rendement en matière de production d’arachides.

Une satisfaction générale chez les acteurs

De façon générale, les producteurs bénéficiaires des formations sur l’itinéraire technique de production de l’arachide et des semences améliorées reconnaissent l’importance et l’utilité de celles-ci au regard des rendements de production d’arachides qui ont considérablement augmenté. « Avant cette formation que nous avons reçue de l’INERA, nous faisions des semis en quinconce, en désordre et sans suivre aucune technique culturale. Notre rendement à l’hectare était estimé à 500 kg d’arachides coque. Mais depuis que nous bénéficions des semences et de l’appui technique de l’INERA comme les semis en ligne, les écartements entre les lignes et entre les poquets, l’utilisation de la fumure organique, etc. notre rendement a triplé à l’hectare », nous confie Madame Koanda Mariam, présidente de la coopérative Mobg-Wendé du village de Toulgoumtenga.

 Après ces rencontres, le formateur en chef ne peut pas cacher sa satisfaction et sa joie : « Ils ont vraiment respecté l’itinéraire technique ; les semis sont en lignes et sur billons, les écartements entre les poquets sont respectés, ils ont utilisé la fumure organique comme fertilisant,  toute chose qui a contribué à donner une bonne physionomie du champ et nous voyons aujourd’hui que les arachides ont bien produit », foi du Dr MININGOU Amos, chercheur à l’INERA ayant conduit tous les travaux de formation et d’apprentissage des populations bénéficiaires.

En quoi consiste la semence communautaire ?

La semence communautaire est une approche agricole utilisée pour faciliter la production en grande quantité des semences améliorées par les communautés paysannes elles-mêmes à travers des petits producteurs bien formés de la région pour la cause. A partir d’un petit échantillon de producteurs exemplaires auquel on a fait produire la semence, d’autres paysans bénéficient de la même semence chez les premiers pour en reproduire l’année suivante.

Dans la commune de Yargo par exemple, « L’INERA à travers le soutien de Enabel a formé 10 personnes. En retour, chacune des 10 personnes, après avoir récolté rétrocède une certaine quantité de la semence à 2 à 4 autres personnes pour qu’elles en produisent à leur tour la saison pluvieuse suivante. A ce stade nous avons au moins 60 personnes qui ont produit la semence améliorée d’arachides dans notre village », dixit François T. TARPAGA, président de la coopérative Namanegbzanga du village de Ratin, commune de Yargo.  


Latest news from this project

No news