Loading ...

Appui au développement du secteur (para)portuaire

PASPort
> Benin

Au Bénin, première sortie des navires de 300 mètres de long au Port de Cotonou


Depuis le 17 juillet 2020, cinq navires de 300m accostent au Port Autonome de Cotonou.

L’arrivée de ces navires permet de réduire considérablement les délais de transport des marchandises, grâce à la réduction du nombre d’escales intermédiaires et la limitation des ports de transbordement ; l'accroissement des cargaisons traitées ; le renforcement de la renommée du Port de Cotonou sur le plan International et un nouveau positionnement sur la marché maritime international.

L'action d'Enabe a consisté à la formation des pilotes et capitaines de remorqueurs dans les simulateurs du Port d’Anvers pour l’accostage et l’appareillage des navires de dernière génération.

Jusqu’en juillet 2020, le Port de Cotonou accueillait dans ses eaux des navires de moins de 300m de long, bien qu’ayant la capacité d’en accueillir de plus grandes tailles.
Cela s’explique par un manque d’expertise nationale en la matière.

Le Projet d’Appui au Secteur (para) Portuaire (PASPort) d’Enabel au Bénin a dès lors intégré dans son package d’accompagnement du Port Autonome de Cotonou, entre juin 2019 et février 2020 un parcours de formation au profit du personnel nautique (8 pilotes, 8 capitaines de remorqueurs et 15 matelots).

Ainsi, trente et un agents, répartis-en 4 cohortes, ont reçu un renforcement de capacités au Port d’Anvers par des experts du Port International d’Anvers (PAI). Les pilotes et capitaines de remorqueurs ont travaillé sur des simulateurs sur lesquels le modèle du Port de Cotonou a été installé, décrivant ainsi un environnement simulé et imitant la réalité de la meilleure façon possible.

Chacune de ces cohortes a bénéficié, toujours sur financement PASPort, d’un suivi post formation par les instructeurs/experts PAI. Ceci s’est conclu au cours des mois de juillet et août 2020 par des tests grandeur nature sur cinq navires de 300m de long et en moyenne de 48m de large. Il s’agit d’une grande première pour le Bénin qui surplante à présent son voisin de l’Est qui, pour le moment n’accueille que des navires d’une capacité de 265m de long.

Une cérémonie officielle d’accostage d’un de ces géants des océans, le Maersk Sarat, a eu lieu dans la matinée du 10 août 2020 au Bénin Terminal avec la présence de : Représentant du Ministre des Infrastructures et des Transport, l’Ambassadeur du Royaume de Belgique près le Bénin, le Consul Honoraire du Danemark près le Bénin, le Président du Conseil d’Administration du Port Autonome de Cotonou (PAC), le Président Exécutif de Bolloré Transports et Logistiques Bénin, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin, le Directeur Général du PAC, la Directrice Générale du Groupe Maersk Lines au Bénin, les représentants de l’association des consignataires des agents maritimes du Bénin et une représentante de PASPort.

Cette cérémonie a été conduite par le Directeur Général de Bénin Terminal.

Quelle plus-value pour le Bénin ?

L’arrivée des navires de cette taille va désormais considérablement réduire les délais de transport des marchandises, grâce à la réduction du nombre d’escales intermédiaires et la limitation des ports de transbordement.
En effet, ces types de navires portent des charges brutes estimées à plus de 120.000 tonnes et sont à même de transporter environ 9000 TEUs (conteneurs équivalent à 20 pieds).

Latest news from this project

No news