AMAGARA MU MURYANGO – Programme d’appui au système de la santé III

PASS III
> Burundi

Burundi : Formation de médecins généralistes, infirmiers et techniciens anesthésistes en chirurgie de district

  •  Burundi : Une deuxième cohorte de 25 Médecins généralistes, 25 infirmiers de bloc opératoire et 25 Techniciens anesthésistes en formation sur la chirurgie de district
  •  Burundi : Une deuxième cohorte de 25 Médecins généralistes, 25 infirmiers de bloc opératoire et 25 Techniciens anesthésistes en formation sur la chirurgie de district
  •  Burundi : Une deuxième cohorte de 25 Médecins généralistes, 25 infirmiers de bloc opératoire et 25 Techniciens anesthésistes en formation sur la chirurgie de district
  •  Burundi : Une deuxième cohorte de 25 Médecins généralistes, 25 infirmiers de bloc opératoire et 25 Techniciens anesthésistes en formation sur la chirurgie de district
  •  Burundi : Une deuxième cohorte de 25 Médecins généralistes, 25 infirmiers de bloc opératoire et 25 Techniciens anesthésistes en formation sur la chirurgie de district

Le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida en partenariat avec Enabel et Médecins Sans Vacances a organisé à Ngozi le 10 avril 2023 une activité de lancement de la formation d’une deuxième cohorte des médecins, infirmiers et techniciens anesthésistes en chirurgie de district.
Cette formation, étendue sur une période de 7 mois, dont 1 mois de formation théorique, 5 mois de formation pratique et 1 mois de coaching, sera réalisée avec l’appui des projets AMAGARA MU MURYANGO UE-PASS-FBP3 et PAORC exécutés par Enabel mais aussi de l’ONG Médecins sans Vacances sur cofinancement de l’Union Européenne et de la Belgique.
Elle vise à contribuer à la réduction de la mortalité, des handicaps et invalidités évitables par l’offre et l’utilisation des services de santé de qualité.

La chirurgie de district est une pratique des actes chirurgicaux qui se réalise dans un hôpital de premier recours avec un accès limité à des services spécialisés (dans des milieux souvent isolés et/ou dans lesquels les moyens humains, matériels et techniques sont limités). La formation en chirurgie de district va permettre aux médecins, aux anesthésistes et aux infirmiers de bloc d’acquérir des techniques appropriées afin de sauver la vie des patients, de soulager leur douleur, d’empêcher l’apparition de complications sérieuses ou encore de stabiliser leur état dans l’attente d’un transfert vers un niveau de soins plus approprié.

Les cérémonies de lancement de la formation à Ngozi ont été rehaussées par la présence du Secrétaire Permanent du Ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida Dr Olivier Nijimbere, du Représentant Résident d’Enabel au Burundi Mr FASSI-FIHRI, Abou el Mahassine et du Gouverneur de la province de Ngozi Emmanuel Ntaconsanze, sans oublier les hauts cadres et cadres du MSPLS et les autres partenaires au développement qui appuient cette activité.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Permanent a signalé que le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida a adopté la chirurgie de district de base et introduit cette dernière dans le paquet complémentaire d’activités des hôpitaux de district et assimilés du pays, comme la pierre angulaire de renforcement de son système de santé tout en améliorant le système de référence et contre-référence.

Le Représentant d’Enabel au Burundi a rappelé l’engagement d'Enabel pour soutenir le secteur de la santé depuis 2010. “En tant qu'Agence Belge de développement, il est important de rappeler que notre Agence appuie depuis les années 2010 le secteur de la santé au Burundi en vue d’améliorer la qualité des soins à travers le développement des Ressources Humaines, l'appui au développement des infrastructures et équipements, le développement de la digitalisation des Structures de Santé et l'appui à l'intégration des soins de santé mentale, … ».

Cette formation concerne un pool composé d'une équipe de 3 personnes par hôpital avec trois profils, un Médecin généraliste ; un infirmier du bloc opératoire, et un technicien anesthésistes désignés par le MSPLS à travers la DGOSA. Au total 75 prestataires seront formées théoriquement et pratiquement durant 6 mois puis coachés pendant 1 mois sur 5 sites identifiés à savoir : Ngozi, Gitega, Igenda, Muramvya et Rumonge.

Des Médecins spécialisés formateurs vont accompagner ces équipes avec droit à une certification pour les participants à la fin. Cette deuxième cohorte vient s’ajouter à la première promotion de 25 médecins, 25 infirmiers de bloc et 25 anesthésistes   formées sur la même thématique il y a plus d’une année.

La formation en chirurgie de district répondra aux défis liés à l’insuffisance remarquée des compétences chirurgicales dans les hôpitaux de district pour faire face aux urgences chirurgicales et obstétricales alors que les hôpitaux de référence sont censés offrir un paquet complémentaire qui comprend la chirurgie générale. « La formation en chirurgie de district a déjà produit des changements et a généré des performances dans l’offre des soins de qualité et la santé financière des hôpitaux. Soyez fiers d’avoir contribué à améliorer la qualité des soins offerts à nos populations en tant que Médecins, infirmiers et anesthésistes formés en chirurgie de district.

Ce programme est pour le bien-être de la population, nous remercions nos partenaires mais nous demandons aux prestataires formés de rester au moins 2 ans à leurs postes d’attache car cette formation va coûter cher au pays ». A conclu Mr le Secrétaire Permanent.
Le Programme d’appui au Système de santé à travers l’outil de financement basé sur la performance AMAGARA MU MURYANGO a dans ses résultats en dehors de sa contribution directe au FBP, le renforcement des compétences techniques et théoriques en chirurgie de district des équipes des hôpitaux de district pour contribuer à améliorer la qualité des soins et des prestations de santé dans les centres de santé et dans les hôpitaux de district.

Cette deuxième formation en chirurgie de district est réalisée en synergie entre Médecins Sans Vacances et Enabel à travers les Projets PAORC et PASS- FBP3 AMAGARA MU MURYANGO cofinancés par l’Union Européenne et le Royaume de Belgique.

Latest news from this project

No news