Loading ...

TWITEHO AMAGARA - Appui à la résilience des populations du Burundi – Santé

TWITEHO
> Burundi

Les systèmes de collecte d’eaux pluviales, un enjeu important pour l’amélioration de l’hygiène en contexte de Covid-19

Les systèmes de collecte d’eaux pluviales - Un enjeu important pour l’amélioration de l’hygiène dans les FOSA en contexte de Covid-19


Les infections liées aux soins de santé dans les FOSA (Formations Sanitaires) sont une cause importante de morbidité et de mortalité et entraînent une perte de ressources pour le secteur de la santé et une baisse de revenu des ménages à l’échelle mondiale.

L’OMS estime qu’entre 5 et 30 % des patients hospitalisés contractent une ou plusieurs infections dont une grande partie pourrait parfaitement être évitée*. Ce constat est aujourd’hui amplifié par la pandémie de Covid-19 dont la prévention de l’infection nécessite des mesures d'hygiéne strictes.

Au Burundi, certaines structures de santé n’ont pas accès à l’eau courante ce qui augmente le risque d'apparition des infections nosocomiales (maladies contractées dans un établissement de santé). Notons que le pays possède un climat tropical, avec une saison des pluies s’étendant de septembre à juin. La collecte des eaux pluviales est une technique qui permet d’alimenter les centres de santé en eau presque sur la totalité de l’année et ainsi renforcer l’hygiène dans le cadre de la stratégie de prévention et contrôle de l’infection (PCI) menée par le MSPLS.

Dans le cadre de ses activités pour la mise en œuvre du Programme Résilience – Twiteho Amagara, Enabel appuie la construction de systèmes de collecte d’eaux pluviales au niveau de dix-sept centres de santé (CDS) basés dans les Provinces de Rumonge et Bujumbura.
Jusqu’alors, aucun dispositif permettant un accès à l’eau au niveau de ces CDS n’avait été mis en place. 

La mise en place d’un système de collecte d’eaux pluviales (SCEP) permettra un gain de temps considérable pour les gardes malades qui n’auront plus à se rendre à plusieurs centaines de mètres voire kilomètres pour s’approvisionner en eau. 

Une amélioration considérable de l’hygiène des locaux est également attendue. Il s’agit d’un élément non négligeable dans la lutte contre les infections liées aux soins de santé, en particulier dans la prévention de la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, le personnel des CDS, sera plus disponible pour les patient.e.s.

Le système de collecte d’eaux pluviales permettra des économies budgétaires non négligeables pour les FOSA qui faisaient appel jusqu’à présent à des prestataires externes pour acheminer l’eau.

Cette activité contribuera également à la réduction des inégalités de genre dans la mesure où il a été observé que les gardes malades sont en grande majorité les filles, les sœurs ou les mères des patient.e.s.

Enfin, cette activité concoure à la protection de l’environnement notamment car la collecte de l’eau pluviale réduit la quantité d’eau ruisselante. Cette eau ruisselante est problématique à plusieurs niveaux. En effet, l’eau emporte sur son passage les déchets ce qui contamine les ruisseaux, les rivières et les lacs. De plus l’eau de ruissellement emporte également les fumiers épandus dans les champs et les espaces non mis en valeur engendrant un appauvrissement de sols ce qui diminue la productivité agricole. 

*Source : Normes essentielles en matière de santé environnementale dans les structures de soins – OMS – J. Adams, J. Bartram, Y. Chartier   

Latest news from this project

No news