Loading ...

Programme d'Appui Institutionnel et Opérationnel au Secteur Agricole (PAIOSA) : amélioration de la compétitivité du secteur agricole

PAIOSA 3
> Burundi

La protection des bassins versants, un point d’attention pour le programme PAIOSA au Burundi

La protection des bassins versants, un point d’attention pour le programme PAIOSA au Burundi

A travers le programme PAIOSA, Enabel met en œuvre des activités d’aménagement des bassins versants dans la région de l’Imbo, plus précisément dans 4 communes de la province de Cibitoke à savoir Rugombo, Murwi, Mabayi et Mugina et dans la région du Moso dans les communes de Gisuru et Nyabitsinda de la province Ruyigi ainsi que dans les communes de Mpinga-Kayove et Rutana de la province Rutana.
L’objectif de cette action est de restaurer la fertilité du sol, de diminuer l’érosion, d'augmenter la capacité de rétention de l’eau et de protéger les aménagements hydroagricoles par des boisements forestiers des bassins versants situés en amont en l’occurrence la prise de Nyamagana et ses 3000ha de périmètre irrigués dans la région de l’Imbo et les prises de Musasa, Nyabigozi, Ntanga et Nyamabuye avec autour de 1000ha de marais aménagés dans le Moso.

Les actions d’encadrement et d’accompagnement faites par le programme PAIOSA depuis 2014 se sont intéressées à la structuration de la population en GGF dans les deux régions et à leur encadrement dans la mise en œuvre des activités sylvicoles depuis la pépinière jusqu’à l’exploitation des bois, des actions menées à travers une approche participative.

En vue d’assurer la durabilité des actions des GGF, le PAIOSA a initié des discussions entre les parties prenantes à la gestion de ces boisements en l’occurrence, les communes qui ont mis à la disposition des GGF les terrains à boiser, l’OBPE qui a en ses attributions la gestion du patrimoine forestier ainsi que les GGF directement impliqués dans la gestion de ces boisements. Ces discussions ont pour objectif de s’entendre sur les plans simples de gestion de ces boisements et les accords entre les parties prenantes sur leurs droits et devoirs.

Un atelier provincial a ainsi été organisé le 3 Août 2021 au chef-lieu de la province Cibitoke, pour échanger sur ces plans simples de gestion (PSG) et les accords tripartites pour une gestion durable des boisements, un atelier solennisé par le Gouverneur de province et auquel ont participé les administrateurs des communes Mugina, Murwi, Rugombo et Mabayi, les responsables de l’OBPE au niveau provincial et ministériel, les techniciens communaux du ministère de l’agriculture, élevage et environnement, ainsi que les représentants des Groupements de gestion forestière.
Le même atelier a également été organisé dans la région du Moso à l’Est du Burundi, le jeudi le 5 août, au chef-lieu de la province Ruyigi, en présence du conseiller économique du Gouverneur de province.

Ces ateliers ont dégagé un consensus sur le contenu des plans simples de gestion et des accords tripartites dont leur ratification est attendue très prochainement dès que le consultant qui a préparé lesdits textes aura remis la version finale en intégrant les observations émises par les parties prenantes dans les deux régions. Concernant la gestion des boisements, ces conventions stipulent que les GGF prennent 80% des gains issus de l’exploitation des boisements (dont 30% des 80% restent affectés à l’entretien et aux actions de protection et de renouvellement desdits boisements), 10 % reviennent à la commune et 10% rentrent dans l’OBPE.

Ces conventions tripartites consensuelles, une fois signées, deviendront des outils essentiels de pérennisation des boisements plantés et de reconnaissance des efforts consentis par les GGF pour la pérennisation des boisements. C’est aussi le couronnement du travail initié par le PAIOSA dans le domaine de la gestion et la protection des bassins versants au Burundi.

Au total, 980 ha et 1955 ha ont été boisés respectivement dans la région de l’Imbo et Moso dont 464,49ha et 792,6ha sont des boisements domaniaux et ce sont ces derniers qui sont gérés par la population riveraine regroupée au sein de 44 GGF dans les deux régions.

Latest news from this project

No news