Loading ...

Appui complémentaire à la formation professionnelle et technique (ACFPT)

ACFPT
> Burundi

Faire de l’entrepreneuriat des jeunes, une voie viable au Burundi

Faire de l’entrepreneuriat des jeunes une voie viable au Burundi


La célébration de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat (SME) au Burundi a été marquée par plusieurs activités des institutions organisatrices, ainsi un panel de haut niveau a été coorganisé par Enabel et la Délégation de l’Union Européenne (DUE) au Burundi dans l’après-midi du 16 novembre sous le thème « Favoriser l’entrepreneuriat des jeunes au Burundi » avec des panelistes ayant de l’expertise et pouvant enrichir et faire avancer le débat de l’entrepreneuriat des jeunes.

Dans le cadre du renforcement du partenariat entre le secteur public et privé, l’objectif du Panel était de répondre aux besoins, aux préoccupations et aux questions exprimés par les jeunes, à partir d’une vidéo synthétisant les besoins des apprenants des centres d’enseignement des métiers (CEM) appuyés par le projet ACFPT.

Après l’ouverture du panel par l’Ambassadeur de Belgique au Burundi, la modératrice a procédé à l’introduction et la présentation des six panelistes qui sont des acteurs qui jouent chacun un rôle important dans l’écosysteme entrepreneurial au Burundi, ils venaient du secteur public (Banque d’Investissement des jeunes), du secteur privé (CFCIB, Kazoza’Art, Hope Design), du secteur financier (CECM), et des ONG appuyant l’entrepreneuriat (Spark). Ce débat a été orienté autour des idées exprimées par les apprenants et lauréats des CEM dans une vidéo en termes de besoins et d’appuis.

Le panel se focalisait sur la promotion d’une nouvelle réflexion sur l’entrepreneuriat des jeunes et ce qui pourrait être un environnement favorable pour cela. Les échanges ont été fructueux autour de l’esprit entrepreneurial des jeunes, l’accès aux ressources et aux capitaux, l’avantage de se mettre ensemble pour créer des entreprises, les avantages, contraintes et risques liés au crédit. Une attention particulière a été portée sur l’intérêt d’apporter un soutien technique aux entreprises naissantes ou appuyer la croissance de celle déjà existantes.

Il est intéressant de noter que "favoriser l’emploi des jeunes et l’entrepreneuriat" fait partie de l’une des trois dimensions prioritaires de la Stratégie de l’UNESCO pour l’enseignement et la formation technique et professionnelle (2016-2021).
L’objectif sous-jacent de telles activités est aussi d’atteindre plus de coopération et de coordination entre les différents acteurs locaux et internationaux, et de centrer les initiatives sur les idées et besoins des jeunes.




Latest news from this project

No news