Loading ...

Appui complémentaire à la formation professionnelle et technique (ACFPT)

ACFPT
> Burundi

Au Burundi, Enabel célèbre l’entrepreneuriat des jeunes à travers la digitalisation

Enabel au Burundi célèbre l’entrepreneuriat des jeunes à travers la digitalisation

Enabel, à travers le projet ACFPT a participé à la Semaine de l’Entrepreneuriat, en proposant notamment un atelier dans la matinée sur le thème « Entreprendre après la formation professionnelle » qui a été coorganisé avec l’ONG Spark à l’endroit des apprenants des centres d’enseignement des métiers (CEM) appuyés par le projet.

Enabel, à côté des ONG et autres organisations œuvrant dans l’écosystème entrepreneurial au Burundi, célèbre la semaine mondiale de l’entrepreneuriat (SME) au Burundi. La SME a eu lieu du 15 au 19 novembre en face du stade Intwari à Bujumbura. La semaine est célébrée sous le thème “Jeunes Entrepreneurs Burundais : Quels besoins, quels appuis ?” et est agrémentée d’une foire d’exposition des produits locaux.

Le problème de manque d’emploi chez les jeunes devrait les pousser à entreprendre et créer leur propre emploi car l’entrepreneuriat des jeunes peut jouer un rôle important pour faciliter leur développement économique, mais les jeunes ont besoin d’être accompagnés dans ce voyage entrepreneurial par leurs ainés.
Lors de l’atelier sur le thème « Entreprendre après la formation professionnelle », une vidéo illustrant les besoins et appuis exprimés par les apprenants des CEM pour entreprendre a été d’abord été partagée pour éveiller la conscience des jeunes et des décideurs. Les apprenants des 13 centres appuyés par le projet ACFPT ont été sensibilisés et ont pu échanger sur les questions relatives à l’entrepreneuriat. De jeunes entrepreneurs qui ont été accompagnés et encadrés par Spark ont témoigné et partagé leur expérience dans le parcours entrepreneurial, les défis rencontrés au début, les échecs et les leçons apprises.
« Le début n’est pas du tout facile, il faut parfois faire des sacrifices et des compromis mais ce qui est important , c’est de toujours garder en tête l’objectif à atteindre qu’importe le prix à payer » a partagé Aristide un jeune entrepreneur.
« Je garde en moi que l’idée d’entreprendre doit être accompagnée par des actions concrètes comme l’épargne, depuis aujourd’hui je vais me mettre avec mes camarades de classe pour commencer à épargner une petite somme qui servira de capital pour nos débuts entrepreneuriales » a affirmé Irène, apprenant du CFP Kanyosha.

Vive la digitalisation : Autour de 400 jeunes connectés à distance

Des jeunes apprenants et lauréats de huit filières au CFP Kanyosha étaient présents sur le site en face du stade Intwari où se déroulait l’atelier tandis que d’autres jeunes (environ 400) des 12 autres centres appuyés par le projet ont pu se connecter et suivre l’atelier sur Zoom, une première expérience dans leur parcours.

Le fait de suivre, participer et interagir avec d’autres participants à l’autre bout du pays, recevoir des informations et visionner des vidéos en temps réel, comme ceux présents dans la salle de l’atelier a été une expérience magique pour ces jeunes.
« J’étais très content de participer en ligne, c’était la première expérience et ça m’a ouvert les yeux sur l’importance de la digitalisation dans l’évolution du monde actuel » a confié un des participants en ligne.
 Les jeunes présents étaient enthousiastes de pouvoir être connectés avec leurs pairs des autres centres et d’entendre des témoignages constructifs des autres jeunes qui ont emprunté le chemin de l’entrepreneuriat et qui en sont fiers.

Cet atelier a été marqué par la présence du Représentant Résident d’Enabel au Burundi en compagnie du Directeur pays de SPARK.


Latest news from this project

No news