Loading ...

Appui complémentaire à la formation professionnelle et technique (ACFPT)

ACFPT
> Burundi

Vers l’amélioration des compétences pédagogiques pour renforcer la qualité de l’apprentissage dans les Centres d’Enseignement des Métiers au Burundi

Vers l’amélioration des compétences pédagogiques pour renforcer la qualité de l’apprentissage dans les Centres d’Enseignement des Métiers au Burundi

L’un des objectifs du projet ACFPT est de renforcer les compétences des formateurs des 13 centres de formation accompagnés, afin d’augmenter la qualité des apprentissages et de favoriser l’attractivité de l’enseignement professionnel. C’est dans cette logique que l’ensemble du personnel enseignant a pu participer à des ateliers de renforcement d’une durée d’une semaine sur les bases essentielles en pédagogie.  

Pour concevoir des formations de qualité, le projet est parti du constat selon lequel la grande majorité des formateurs sont avant tout des techniciens n’ayant pas eu l’opportunité d’acquérir de prérequis pédagogiques au cours de leur parcours scolaire. Il s’agissait donc de créer une formation adaptée, en termes de contenus, répondant aux besoins concrets des équipes pédagogiques et permettant de faciliter l’exploitation des manuels créés précédemment dans le cadre du projet.
 
Pour cela, un travail de sélection et de validation des thématiques à aborder a été opéré conjointement en amont par les formateurs et l’équipe du projet. Ce sont ainsi 10 notions de base qui ont pu être abordées au cours des renforcements organisés en trois sessions d’ateliers d’une semaine chacun, respectivement à Cibitoke, Gitega et Muyinga, et à destination de 196 formateurs, cela juste avant la rentrée scolaire 2021-2022 pour qu’ils puissent au plus tôt mettre en pratique leurs nouvelles compétences.  

Parmi les notions étudiées, il peut être cité les principales démarches, méthodes et outils pédagogiques, les techniques d’animation et de communication favorisant la création d’un climat propice aux apprentissages ou encore la préparation des séances de cours. Pour que l’apprentissage d’un métier puisse être intéressant et avoir les retombées escomptées, le formateur doit adopter des approches pédagogiques différentes de celles qui lui sont familières, c’est-à-dire des démarches innovantes, créatives qui rendent cet apprentissage interactif et participatif. Parmi les approches pédagogiques explorées, il a par exemple été retenu que la pédagogie différenciée est une bonne approche qui encourage les formateurs à s’adapter aux différents types d’apprenant (niveau, genre, âge, motivation, mode d’apprentissage).  

« La formation nous a été utile car ça nous a permis d’avoir des notions de base en pédagogie, de changer la mentalité pour être des formateurs aidants qui facilitent, accompagnent et guident les apprenants » Béatrice Jenjegeri, formatrice au CEM Bwoga.  

Dès le mois prochain, ces centres appuyés par le projet recevront, sous la supervision de l’axe qualité du projet, un accompagnement de proximité via des coachs pédagogiques et les Directeurs Techniques pour les aider à mettre en pratique leurs nouveaux savoirs. Par ailleurs, il est prévu d’organiser des retours d’expériences/échanges de pratiques ainsi que d’autres sessions de renforcement de capacités afin d’accroitre encore la qualité des enseignements dispensés. Ainsi, si ces ateliers ont été une réelle réussite, cela n’est que la première étape d’un processus s’inscrivant dans le temps.  

Latest news from this project

No news