Loading ...

Appui complémentaire à la formation professionnelle et technique (ACFPT)

ACFPT
> Burundi

La technologie digitale, une opportunité d’améliorer l’attractivité des Centres d’Enseignement des Métiers au Burundi

La technologie digitale, une opportunité d’améliorer l’attractivité des Centres d’Enseignement des Métiers au Burundi

Le projet ACFPT dans son cinquième axe a pour objectif de renforcer l’attractivité de l’Enseignement des Métiers par la digitalisation et la communication pour le développement. Pour répondre à cet objectif, 26 points focaux numériques issus de 13 Centres d’Enseignement des Métiers (CEM) partenaires du projet ont participé à un atelier sur l’exploitation des NTICE (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement).

Le numérique transforme notre mode de vie, il est partout et l’école n’y échappe pas. Il y a encore quelques années, les professeurs avaient comme seuls supports didactiques des feuilles de papier et un tableau, mais le temps a évolué et la digitalisation trouve aussi une place importante dans le système éducatif. Dans le souci d’améliorer la qualité de l’enseignement des métiers et de rendre plus attractif ce secteur, le projet ACFPT a alors équipé 13 CEM de salles multimédias informatisées et connectées qui servent de soutien pédagogique pour l’ensemble des filières enseignées.

Après l’équipement de ces centres, il s’est avéré important de former les usagers sur la manipulation et l’utilisation productive des outils et applications. C’est dans cette optique qu’une formation de renforcement des capacités pour l’usage efficace et efficient des applications numériques comme Google Forms, Mentimeter, OpenBoard et autres a été organisée à l’endroit de 26 formateurs et points focaux numériques des CEM, sur une durée de 2 semaines, pour stimuler un apprentissage moderne de qualité.

A l’issue de l’atelier, les participants estiment que ces applications numériques vont permettre à l’enseignant et à l’apprenant d’être en interaction, de mieux communiquer et de se ressourcer.

« Les applications numériques apprises lors de la formation sont d’une importance capitale car elles sont transversales pour toutes les filières »
a dit Jeanine, point focal numérique du centre de formation de Rumonge. « Ça va nous permettre d’être rapide, efficace et gagner du temps, les cours deviennent plus intéressants et moins ennuyants » a poursuivi Jean-Marie, formateur du centre de Kanyosha.

La technologie digitale a un énorme potentiel pour améliorer la qualité, l’attractivité et la portée de l’éducation surtout dans le secteur de l’Enseignement des Métiers qui est considéré comme étant non attrayant au Burundi.

L’intégration de la technologie digitale pour l’amélioration de la qualité de l’éducation s’inscrit dans l’Objectif de Développement Durable 4 qui est d’ « Assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous ».

Grâce à la digitalisation, l’enseignement est plus accessible, plus personnalisé et adapté au fonctionnement de la génération actuelle. Les apprenants peuvent devenir acteurs de leurs formations et les formateurs se sentir en phase avec cette nouvelle génération.

Latest news from this project

No news