Loading ...

Projet Intégré de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts dans la province de la MONGALA

PIREDD_MO
> DR Congo

Des femmes paysannes montrent la voie vers l’autonomisation financière

Des femmes paysannes montrent la voie vers l’autonomisation financière

La province de la Mongala est depuis quelques années touchée par les effets de la déforestation et du changement climatique, engendrant ainsi l’infertilité des sols, la perturbation pluviométrique et la baisse des revenus au sein des ménages. Ces conséquences affectent toutes les couches sociales, particulièrement les femmes paysannes.

Dans la cité de Bumba, Brigitte MOPEMBU, entrepreneure agricole, a réussi à faire face à cette situation pour assurer sa survie et offrir une bonne éducation à ses huit enfants grâce à l’entreprenariat agricole. A ce jour, elle a planté pas moins de 3.250 rejets d’ananas et près de 1.000 rejets de bananiers plantains.

Grâce à ses revenus actuels, Brigitte est beaucoup plus à l’aise dans l’accomplissement de son devoir de soutien à son mari et contribue au paiement des frais scolaires de leurs enfants, affirme-t-elle. Depuis peu, elle a ouvert un restaurant communément appelé « Malewa ».

Brigitte fait partie de nombreuses femmes paysannes bénéficiaires des formations dispensées par le « PIREDD-Mo », le Projet Intégré de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts dans la province de la MONGALA piloté par l’Agence belge de développement et financé par le Fonds National REDD (FONAREDD).

Elle joue aujourd’hui le rôle d’éveilleuse de conscience. Elle partage ses connaissances et ses expériences avec d’autres femmes de la cité de Bumba et des groupements avoisinants. Elle intervient lors des formations dispensées par le PIREDD-Mo pour encourager les femmes à recourir aux nouvelles techniques apprises.

L’entreprenariat agricole, c’est aussi l’ambition d’Annie-Floriane Mbumba, mère de deux enfants, dans le groupement Ekango.

Après sa formation sur la multiplication rapide d’ananas, organisée par le PIREDD-Mo, elle a décidé de se lancer progressivement dans l’exploitation de la fruiticole avec les bananes plantains et le gombo.

Tout comme Brigitte, Annie-Floriane joue également le rôle d’éveilleuse de conscience. Elle encourage les femmes du Réseau National des Femmes Rurales (RENAFER) de Bumba, dont elle est la Vice-présidente, à entreprendre dans les activités agricoles pour devenir véritablement autonomes.

« Les femmes sont de véritables cheffes d'entreprises agricoles », soutien-t-elle. « Les femmes cultivent, achètent, vendent, cuisinent et nourrissent leurs enfants. Elles accomplissent la plupart des activités agricoles et cultivent plus de la moitié de la nourriture dont bénéficie la province de la Mongala », a-t-elle ajouté.

Brigitte, Anne-Floriane et d’autres femmes ont bénéficié de l’accompagnement du PIREDD-Mo à la Mongala. Depuis son lancement en 2019, elles ont profité des formations contribuant ainsi à la réduction durable des impacts des activités humaines sur la forêt et à améliorer les conditions de vie et de revenus des habitants de la province de la Mongala.  

Latest news from this project

No news